The Handmaid’s Tale

Je vous présente LA nouvelle série qui fait et qui va encore faire beaucoup parler d’elle ! Indéniablement l’un des must-see de 2017. La série The Handmaid’s Tale est une œuvre d’anticipation tirée du roman éponyme de Margaret Atwood. Une fiction qui se positionne très clairement comme féministe et qui dresse le portrait glaçant d’une société patriarcale et ultra-conservatrice.

The-Handmaids-Tale

©MobileSyrup

Une série qui vous glace

L’histoire se déroule dans un futur proche, aux Etats-Unis. Le pays, rebaptisé Gilead est un Etat théocratique où le taux de natalité est au plus bas et où on obéit qu’aux paroles de Dieu et des Ecritures Saintes. Gilead est une dictature gouvernée par des hommes d’affaires de la haute société (The Commanders). Afin d’assurer la descendance de l’élite, des « servantes écarlates », femmes fertiles et donc rares, sont dans l’obligation de s’offrir à leur Maître une fois par mois lors de leur période d’ovulation…

Le rôle des femmes

Au sein de Gilead, les femmes ont perdu l’entièreté de leur pouvoir, à part celui de procréer (pour celles qui le peuvent encore). Cette société est établie selon un patriarcat où la gent féminine n’a absolument plus le droit de travailler, d’être propriétaire, ni même de lire ou d’écrire. Plusieurs classes divisent les femmes :

  • Les épouses (The Wives) – femmes des « Commander » et maîtresses de maison vêtues de robes bleues turquoises, elles font parties de la classe dominante
  • Les servantes (The Handmaids) – femmes fertiles qui donneront les enfants à la République, vêtues de longues robes et de capes rouges et coiffées d’un bonnet blanc
  • Les tantes (The Aunts) – s’occupent de l’éducation et de l’endoctrinement des servantes et sont vêtues de robes brunes
  • Les marthas (The Marthas) – sont des femmes domestiques qui s’occupent des tâches ménagères et sont vêtues de robes grises
  • Les Econowives – sont des femmes de soldats, d’hommes modestes ou pauvres et sont vêtues d’habits multicolores
  • Les Unwoman – sont toutes les rebelles, servantes déchues, ou sans « utilité » qui sont envoyées dans les Colonies (lieu dont on ne sait pas grand-chose, si ce n’est qu’il vaut mieux éviter d’y être envoyé).

Faut-il préciser que dans cette société il n’y a absolument aucune place pour l’homosexualité ? Et que la communauté LGBT est considérée comme « gender traitor » ?

handmaids-tale-clothing

©George Kraychyk/Hulu

Nolite te bastardes carborundorum

« Ne laisse pas ces salauds t’écraser »

La résistance y est difficile, puisque Les Yeux (The Eye) – une sorte de police secrète est là pour faire régir l’ordre établi et possède des espions partout. Aucun faux-pas n’est toléré au sein de Gilead et la délation y est de mise. Tout fauteur de trouble est pendu ou envoyé dans les Colonies.

Dans les yeux d’Offred

L’histoire est dépeinte par Offred, une servante (June de son nom de naissance), incarnée par l’excellente Elisabeth Moss (Peggy dans Mad Men ou encore Robin dans Top of the Lake). Elle nous livre son quotidien et c’est notamment grâce à ses flashback de l’Amérique d’autrefois qu’on parvient à comprendre comment on en est arrivé au Gilead d’aujourd’hui.

the-handmaids-tale-shopping

©Hulu

Un pur produit de fiction ?

Pas tout à fait ! Il suffit de se pencher sur les récentes révélations des persécutions faites envers la communauté homosexuelle en Tchétchénie pour s’en rendre compte…

Aux Etats-Unis, la cape rouge a d’ailleurs été reprise par des militantes pro-avortement lors de manifestations. Pour rappel, depuis l’investiture de Trump, plusieurs reculées sont à déplorer au niveau des droits des femmes : la signature d’un traité qui coupe les vivres aux ONG finançant les avortements ou encore la coupe dans les budgets des cliniques pratiquant des IVG. On comprend dès lors pourquoi la récupération de cette série politique fait sens dans l’actualité.

Sans vous en dévoiler d’avantage, je vous conseille plus que vivement cette nouvelle série de 10 épisodes (de 52 minutes) et termine cet article en vous présentant la bande annonce.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s