• Louisiana Museum •

Louisiana Museum ou l’art moderne pour les nuls (…comme moi).

Niveau art, je n’en mène pas large. Il est vrai que j’aime vagabonder dans un musée de temps en temps et sais reconnaître la patte d’artistes reconnus, mais ça s’arrête plus ou moins là. Bon et je vous l’accorde, j’ai parfois du mal à identifier ce qui relève de l’art moderne ou de l’art contemporain… Oh sacrilège, penseront certains! Du coup, si vous êtes dans mon cas, je vous invite à ce qu’on mette notre ignorance de côté une bonne fois pour toutes et à nous rappeler leurs caractéristiques (pour ceux qui trouvent ça barbant, rdv ICI*) : 

L’art moderne (±1870-1950) vs l’art contempo (± 1960-à nos jours)

L’art moderne naît en réaction au Classicisme jugé trop académique par les artistes de la modernité. Ceux-ci trouvent de nouveaux sujets, de nouvelles techniques tout en pensant l’art comme « sensation » et non plus comme l’exact reflet de la réalité. Durant cette période on voit donc naître des mouvements aussi différents que l’impressionnisme, le cubisme, le fauvisme, le dadaïsme, le surréalisme, etc. pour ne citer que les plus célèbres. L’art contempo, lui, naît en réaction à l’art moderne et est symbolisé par une volonté de dépasser les conventions de la peinture. L’art contemporain comprend entre autre le pop art, les ready-made, les performances & happenings, le graffiti et j’en passe.

Vous saisissez? Parce qu’en fait mon but n’est pas de faire un cours d’histoire de l’art, mais bien la chronique de mon expérience au Louisiana! Mes excuses aux historiens qui passeraient par là, j’ai conscience que c’est beaucoup trop vulgarisé!

*ICI on reprend le récit!

Situé à Humlebæk, à 3/4 d’heures en train de Copenhague, le musée est facilement accessible à pied une fois que vous sortez de la gare. Si ce n’est pour la collection que vous vous y rendez, allez-y pour l’endroit qui est incroyable! On ne s’en rend pas compte en arrivant, mais cette gigantesque propriété borde la mer et l’ancienne villa a été complétée par de nouveaux quartiers vitrés & boisés très modernes.

Quant aux collections, j’ai eu un coup de coeur pour leur expo temporaire Illumination, qui est encore visible jusqu’en novembre 2016. L’oeuvre « Délirium » d’Alex Da Corte dont voici un fragment (en rose) étant son symbole. Au moment où j’y suis allée il y avait aussi l’expo Eye Contact, une expo sur l’art optique et cinétique. Un chouette voyage au pays des jeux et des illusions d’optique.

Au Louisiana, vraiment tous les espaces sont dédiés à l’art. A l’extérieur du musée, on peut se promener dans un vaste parc où se dressent de nombreuses sculptures. Comme ce Calder qui surplombe la mer:

IMG_20160327_162740

Le couloir qui relie les différentes salles les unes aux autres est impressionnant lui aussi. Un véritable puit de lumière donnant sur le parc. Il est à lui seul une longue oeuvre d’art puisque ses parois changent en fonction des expositions.

En fait si vous êtes de passage à Copenhague, je ne peux que vivement vous conseiller de vous y rendre!

Ah! Et pourquoi « pour les nuls »? Qui était quand même l’accroche de mon titre. Parce que même si vous n’êtes absolument pas fan d’art moderne ou d’art tout court, il y a moyen d’apprécier le musée. Que ce soit en vous promenant dehors et en regardant la mer, en testant l’une des « experience room », en vous restaurant au café du musée, ou en méditant sur un canapé. Même les tout petits y trouveront leur compte puisque des ateliers sont organisés presque tous les jours dans l’aile aux enfants!

Je vous ai convaincu?!

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s